L'PICARD, CHA S'ECRIT ? LE PICARD, CA S'ECRIT ?

Eh oui, le picard n'est pas qu'une langue orale ! Le premier écrit en picard retrouvé dans notre région, est "Le Cantilène de Sainte Eulalie", exposé au musée de Valenciennes. Afin de faciliter la compréhension de toutes les variantes de la langue picarde, il convient d'en harmoniser les règles d'écriture. Un colloque, intitulé "Achteure, in écrit chu qu'in dit" a été ainsi organisé en 2005 à Aulnoy lez Valenciennes, à l'occasion de la remise des brochures du "Cercle du Moulin". Plus récemment, a eu lieu,le 5 mars 2011, à la Maison du Pïcard de Saint-Amand une rencontre portant sur l'écriture du Picard, organisée par alain Dawson.

Voici dèjà la substance du colloque de 2005:

Colloque sur le parler Picard-Rouchi                                                                                                                       le  23 mars 2005

en la MEDIATHEQUE-BIBLIOTHEQUE                                                                                                                

François Rabelais d' Aulnoy lez Valenciennes                                                                           

(Directrice : Melle Ch.DUCHEMANN)                                                                                           

 

Maintenant, on écrit ce qu’on dit  

                    Achteure,in écrit chu qu’in dit

 

Avant d'analyser les éléments du colloqueauquel une soixantaine de personnes viennent de participer, dont certaines éminentes en leur domaine, il est bon de rappeler quelques points d'histoire.

A l'origine,  au milieu de la "décennie 90"

                  on observe la mise en place d'une action amicale,

                                                                               de sauvegarde,

                                                                                   de  vie conviviale,

                  complètement "ouverte" dans le cadre du "Cercle du Moulin".

                  Le tout visait à conserver vivant le Picard-Rouchi.

 

Rapidement, émerge une action pérenne, riche de rencontres et de réalisations dont la colonne vertébrale est la Brochure, publication composée à ce jour de 8 fascicules, regroupant suivant le cas : des informations, des éléments linguistiques, des descriptions de la vie locale et des textes. Le tout représente environ 1000 pages publiées en majorité en recto-verso.

 On note au long de cette décennie le passage d'une initiative amicale, locale, volontariste, au regard élargi sur la vie d'une population à travers son expression, son parler de tous les jours, dans une aire assez large allant de la Picardie au Hainaut Belge.

 Il y a donc un phénomène d'approfondissement : les brochures témoignent du passage du parler spontané à l'écriture : contes, poésies, théâtre, chansons. C'est une participation à la sauvegarde du patrimoine s'effectuant avec un esprit de recherche marqué par la rigueur.

                         Ce colloque   marque  sans  aucun  doute  une étape importante  dans  l'évolution  du "Cercle du Moulin".

 3 éléments se détachent dans la démarche de ce 23 Mars 2005.

 

1./ LE  CERCLE  DU  MOULIN  ( R. Bar – A. Peulmeule )

 

Sa genèse.-  Roger Bar revient sur les années 90, avec les réalisations concrètes :

- 1 volonté : faire connaître le Rouchi , avec des moyens mis en place :

    - création de l' ARNITOILE (journal mensuel - représentations théâtrales destinées à un large public)

     - Messes en patois   

    - semaine patoisante à Marly

- Création du Cercle du Moulin       ….     Défendre le Rouchi et le publier

            (un regret : le manque d'intérêt de la part de l'assistance à la Poésie Française…)

- Création d'un site Internet  : www.picardrouchi.org

           

Sa vie.- André Peulmeule fait un rappel historique en insistant sur 3 axes :

- les objectifs :  faire connaître le Rouchi

                       retrouver le patrimoine local

                       créer du lien convivial

- 1 réalisation :  la BROCHURE dont j'ai souligné plus haut le caractère essentiel

- envisager l'avenir : 3 points : optimiser le rôle de la Brochure

                                              créer des ponts entre les activités ayant trait à la culture Rouchi

                                              transmettre aux générations

 

Il y a selon lui une évolution positive.

Ceci sera d'ailleurs confirmé par l'intervention de jeunes, en parler picard, en conclusion de la 3ième partie du colloque et de 2 artistes militants : une diseuse, Mauricette CHEVAL et au chanteur Patrick Collon.

 

2./ COMMENT ECRIRE   Et FAIRE LIRE LE picard-ROUCHI  ( M. le Professeur Fernand CARTON)

 

                        Mr Carton insiste sur 2 dates :

 

1634 : il y a une littérature picarde burlesque reconnue, avec un problème récurrent :

- Comment écrire le parler picard local ?

(l'appellation "rouchi" étant une invention d'un farceur, HECART, au 19° siècle)

            Autour du noyau fort du dialecte vivant, il faut sauvegarder le plaisir d'écrire, insiste l'intervenant.

 

Mr. Carton indique que le picard-Rouchi n'a pas d'unité phonétique, ni linguistique. Cependant, il y a une culture locale :

- riche, attractive, traversée par des isogloses, lignes marquant, sur un ensemble territorial, la  séparation des éléments de parler.

- les prononciations d'un même mot vont ainsi être très nombreuses :

exemples = essieu ou charme

            Donc, pour écrire, il faut faire des compromis.

 

1963 : Règles d'écriture Feller – Carton, avec 2 priorités :

                        1- maintenir une graphie Française

                        2- respecter la prononciation locale. Par ailleurs, se profilait une utopie :

            Il fallait trouver un équilibre entre la graphie et la phonétique.

            La notation Feller-Carton est un outil * pour tenter de réaliser cette utopie

_________________________________________________________________

-Il faut aussi que le trio   diseur –                                                                   

    scripteur –

                                              lecteur              soit respecté.                

===============================================================

Pour réussir tout cela, Mr Carton propose un tableau de correspondance permettant de passer de l'oral à l'écrit; c'est un aide-mémoire aux notations techniques et éclairantes, conjuguant souplesse et rigueur à travers de nombreux exemples.

 " Il faut, dit Mr Carton, garder le plaisir d'écrire

                            mais aussi appliquer des règles

                                                                 pour que le lecteur ait le plaisir de lire

                                                                                                et le confort de la lecture. "

donc il faut être simple, clair, cohérent, en évitant de multiplier les particularismes. Ainsi sera réalisée l'intercompréhension entre le parler et l'écrit, entre les différents terroirs.

 

Dans ce cadre, le parler Picard-Rouchi a toutes ses chances, en tant que langue.

___________________________________________________________________________________________

* 14 propositions de Feller - Carton : Le belge Feller avait établi des règles constitutives d'une méthode permettant de passer de l'oral à l'écrit. Mr Carton a ramené l'ensemble à 40 règles puis à 14 propositions établissant un compromis entre la phonétique et l'écriture , équilibre permettant le confort du lecteur par sa tolérance et sa souplesse.

__________________________________________________________________________________

 

3./ L'aire picarde = VAGUE PORTEUSE ACTUELLE et différentes voies de mise en valeur.

( MM DAWSON – ENGELAERE – DELMOTTE – GUILLEMIN )

 

La question abordée est la concrétisation de projets ayant trait à la culture picarde : 4 réponses.

 

- Alain DAWSON . "mode " du Rouchi : B.D.,  journaux, spectacles…                          

          En fait, il y a une vague porteuse née dans la "décennie 60"

                                   relayée plus tard : par ex . = 1978 = 1ère université d'été picarde

Il y a des signes de vitalité, de pratique mais la mise en valeur devrait passer par l'enseignement ; or, actuellement  il y a une absence de volonté politique avec peut-être une ouverture…

 

- Olivier ENGELAERE. Depuis 10 ans, la Picardie soutient son parler par des structures, avec des soutiens aux initiatives patoisantes.                                Ici aussi, on note avec regret le manque de structures d'enseignement.

 

- Bruno DELMOTTE.  En Belgique, un décret reconnait les langues, mais donne peu de moyens.

                                  Les actions seront plutôt celles de francs-tireurs à l'inverse du parler wallon qui a des structures assez solides.

 

- Alain GUILLEMIN.    . Le Théâtre des Boboches = expression propre qui a une réelle existence

                                  . Mais il y a des problèmes de transmission

                                  . Toutefois il y a une curiosité naissante … qu'il faut entretenir.

                                  . Il faut repréciser ce que l'on veut affirmer par la pratique du Picard.

 

L'auditoire attentif, passionné et discipliné a pu apprécier au long de ce colloque, appliqué et serein, toute la richesse révélée et sous-jacente de la démarche du Cercle du Moulin.

 

Pour celui-ci, l'avenir est sans doute

       de poursuivre, au moyen d'activités diversifiées,

     l'animation, dans le cadre d'un réseau culturel,

       de maîtriser le travail linguistique, par une technique souple,

       d'approfondir la connaissance du milieu de vie.

 

Il faut aussi

solliciter le politique pour qu'il donne au Picard-Rouchi les moyens de son existence, notamment en     structurant l'accès de cette langue aux jeunes, par l'enseignement,

 

                   que tout ceci reste marqué par l'échange amical et l'intelligence raisonnée, dans l'enthousiasme créateur.

Ceci est l'esprit du  Cercle du Moulin .

 

Le colloque est conclu par Madame CHOPIN, représentante de la D.R.A.C. Nord Pas-de-Calais, correspondante régionale de la Délégation Régionale à la Langue Française et aux Langues de France qui a souligné toute sa disponibilité par rapport aux activités culturelles et la qualité exemplaire de la manifestation du 23 Mars 2005 à Aulnoy lez Valenciennes.

   

Remerciements aux intervenants pour leur participation.

 

Dominique KNUSMANN,

Animateur du colloque. 

 

 

 

Œuvres de référence  :

 Gabriel hecart,  Dictionnaire Rouchi – Français, 3° édition – 1834

Jean DAUBY, Le livre du "Rouchi", parler picard de Valenciennes – 1979

Jean DAUBY, Complément au livre du "Rouchi" – 1983

 Ces deux livres de Jean Dauby ont été réédités en un seul volume, actuellement disponible en librairie.

 Le site Internet de la Bibliothèque Nationale de France est : http:// www.bnf.fr/  

Merci à Michel DUWELZ pour l'énorme travail qu' il a réalisé afin de  rendre le dictionnaire de Gabriel Hécart accessible à tous les amateurs.

 

 

×